PREPARER L’HIVER

Si vous aimez cet article, dites-le ! Cliquez sur l’icône, au-dessous du texte ou laissez un commentaire. Bonne lecture et merci !

#LeChietMoiPouruneEcologiedeSoi #Naturopathie #Formation #MangerSain #Conscience #Santé #Beauté #Hiver

Brrr ! Rien que le titre, on a froid et on se sent déjà un peu patraque… Nous plaisantons, mais c’est vrai que l’hiver reste un cap à passer.

Alors, si vous avez fait les choses bien, vous avez déjà commencé cet été en mangeant des fruits rouges, notamment, qui sont bourrés de vitamine C et vous avez continué en mangeant des figues et du raisin. Pas trop quand même, car comme vous le savez, c’est la dose qui fait le poison (devise naturopathique) et les fruits contenant du sucre, il ne faut pas abuser.

Bon alors, comment on prépare l’hiver ?

La première chose à faire, c’est évidemment de manger sainement et de manière variée, afin d’avoir un maximum d’apports nécessaires (vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc.) Mettre le frein sur la viande, les sucres, les produits laitiers, les produits raffinés, les plats tout-prêts, les charcuteries… Il faut également faire un point sur les quantités. En effet, si nous suivions les rythmes de la nature, nous devrions être au repos l’hiver, dans notre caverne, en train d’hiberner. Donc, progressivement il va falloir faire :

La deuxième chose, qui est une détoxination. C’est-à-dire une sorte de purge à l’intersaison (automne). En fait, il faudrait en faire une au printemps et une à l’automne, dans l’idéal. Donc, moins manger, rééquilibrer son régime alimentaire et se détoxifier avant l’hiver. Et, quand l’hiver sera là, contrairement au diktat social qui dit que quand il fait froid, il faut manger beaucoup et gras, il faudra manger léger et peu gras. Le foie hiberne l’hiver, il ne faut donc pas le surcharger. Pas facile, notamment avec les fêtes de fin d’année et les habitudes culturelles.

La troisième chose est d’avoir une activité physique régulière (le meilleur sport étant la marche ; mais après, vous faites ce que vous voulez, tant que ça vous fait plaisir !) Il faut bouger, car le corps humain n’est pas du tout fait pour une vie sédentaire. Nous avons un passé de cueilleur (chasseur, nous avons un gros doute, car nous n’avons pas la dentition d’un carnivore, ni la force physique d’un prédateur, et notre intestin est décidément trop long. Donc, certainement cueilleur et puis, poussé par la nécessité (glaciation, réchauffement, etc.) nous sommes devenus des charognards et, plus tard, en nous sédentarisant, chasseurs. Et franchement, ce n’est pas ce que l’on a fait de mieux, ni pour l’environnement, ni pour notre santé ! Manger de la viande n’est pas inné, c’est un acquis). Donc, il faut marcher. Marcher dans la nature hein, pas en ville. Et ne pas rester sur sa chaise ou son canapé. Le yoga ou le qi gong sont de bons compléments à la marche, par exemple.

Enfin, nous direz-vous, si on a des petits manques par-ci, par-là, que peut-on prendre en supplémentation ?

  • De la vitamine C naturelle (acérola, par exemple, si elle ne vient pas du bout du monde)
  • Du jus d’herbe de blé (presqu’une panacée)
  • Si vous sentez que le rhume s’approche : un cachet neutre avec une goutte d’huile essentielle de sarriette des montagnes (Attention ! Ne le ne mettez pas sur la langue, avalez-le tel quel car l’huile essentielle de sarriette, ça brûle.) C’est très efficace. Bien aussi : le ravintsara. Posologie : 1 goutte sur un cachet neutre.
  • Les produits à la propolis sont efficaces aussi
  • Le soir, rien de tel qu’une bouillote chaude sur le côté droit du corps (côté du foie)
  • Tisane de thym (mais n’en abusez pas, ça tire sur le foie) et de romarin pour stimuler l’organisme (évitez quand même le romarin le soir, car vous pourriez avoir du mal à dormir)
  • L’extrait de pépins de pamplemousse est un bon antiviral
  • Avoir des horaires de sommeil réguliers et suffisants
  • Garder une activité physique régulière
  • Ne pas trop se couvrir. C’est vrai, dans notre société, on voit les doudounes apparaître dès que le thermomètre est en-dessous de 15°C, surtout pour les enfants. C’est une hérésie totale. Il faut absolument s’habituer au froid, comme on s’est habitués au chaud de l’été. Donc, mettez les manteaux, les bonnets et les écharpes, le plus tard possible. L’écharpe notamment, c’est vraiment mauvais pour la gorge, donc ne la mettez pas systématiquement. Si on a froid, c’est peut-être dû à une autre cause que la température ; une cause qu’il faut rechercher.

Eh bien voilà, nous sommes prêts à profiter de cette superbe saison qu’est l’hiver !

A bientôt,

L’équipe du Chi et Moi.

Venez visiter notre page formation : https://lechietmoi.blog/formation-complete-en-naturopathie-a-distance-en-5-modules

Vous avez aimé cet article ? Dites-le ! Cliquez sur l’icône, ci-dessous. Merci !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s