UTILISATION DES HUILES EN NATUROPATHIE

#LeChietMoiPouruneEcologiedeSoi #Formation #Naturopathie #Conscience #Ecologie #MangerSain #Santé #Beauté

  • Les huiles de première pression à froid

Ce sont des huiles « pures », sans aucune transformation. On extrait l’huile des fruits oléagineux, par des procédés mécaniques uniquement, et c’est tout (olive, colza, carthame, noix, germe de blé, tournesol…), il n’y a pas d’autres actions sur les matières premières.  Ces huiles sont riches en acides gras poly-insaturés et en oméga 3 et 6. Ce sont également des huiles fragiles, qui s’oxydent rapidement (les conserver à l’abri de la lumière et de l’humidité). Les meilleures huiles sont celles extraites sur meule de pierre.

Les huiles raffinées

Les huiles sont raffinées afin qu’elles se conservent plus longtemps, que les fruits donnent plus de rendement et qu’elles aient moins de goût. Ce raffinage est obtenu par chauffage et utilisation de solvants. L’huile est ensuite désodorisée, recolorée et on lui ajoute de la vitamine E artificielle. C’est un produit « mort », qui ne contient absolument aucun nutriment essentiel.

Les huiles hydrogénées

On solidifie les huiles en margarine par saturation des acides gras poly-insaturés avec de l’hydrogène et un catalyseur métallique. Les acides « trans » ainsi obtenus sont toxiques pour le foie (les acides « trans » sont les acides obtenus par hydrogénation ; les acides naturels sont dits « cis ». Les trans ne sont pas reconnus par l’organisme. ) Ceci étant, toutes les huiles du commerce sont des huiles hydrogénées et raffinées (sauf l’huile d’olive et bien sûr, sauf les huiles bio).

Les huiles interestérifiées sont les huiles transformées en margarines ; en effet, l’interestérification solidifie les corps gras liquides. Ces lipides perturbent la digestion, car les enzymes telles les lipases (aidant à la digestion des corps gras) ne reconnaissent pas les acides gras si on les change de place dans la formule chimique (on a, dans ce cas, inversé la place des acides gras sur le glycérol pour obtenir la solidification).

Les acides gras trans passent la barrière placentaire et contaminent de fait le fœtus (notamment le développement du cerveau) ; il faut donc faire attention à sa consommation de ce genre de produit…

Pour ce qui est du raffinage des huiles, le procédé le plus courant est le suivant :

Les huiles sont tout d’abord chauffées, puis on leur ajoute des solvants. Elles passent alors dans une turbine à grande vitesse. Ensuite, on leur ajoute de la soude et elles repassent dans la turbine (c’est le filtrage des huiles). L’étape suivante s’appelle le décirage. On met l’huile dans de l’eau puis, dans la turbine. Ensuite, on sèche l’eau sous vide et on ajoute des terres décolorantes pour qu’elles perdent leur couleur. Enfin, on les filtre. La dernière étape est celle de la désodorisation. On réchauffe les huiles, on leur ajoute un désodoriseur (sous vide) et on les passe à la vapeur d’eau. On les refroidit et on les filtre. Voici une huile raffinée.

1.    Huile d’olive

Riche en Oméga 9 et Oméga 6, et, également, en vitamines E, D, K et en provitamine A, elle est préventive des infection, régulatrice de la bile, mais aussi laxative légère et digestive (surtout au niveau de l’estomac).

2.    Huile d’arachide

Il faut la stocker, comme toutes les autres d’ailleurs, à l’abri de la lumière et de l’humidité. Elle est riche en vitamine E, elle renforce la construction des cellules et la vue. Elle a également un pouvoir hypocholestérolémiant.

3.    Huile de colza

Elle a une grande qualité nutritionnelle et est très équilibrée en acides gras mono et poly-insaturés (très recommandée pour l’équilibre hormonal féminin). Source indispensable d’oméga 3, l’huile vierge de colza est riche en vitamines et en acide gras mono-insaturés (oméga 9) et poly-insaturés (oméga 3 et 6) ainsi qu’en vitamines E.

4.    Huile de germe de blé

C’est la 8ème merveille du monde de la nutrition !

Elle contient 75 % d’acides gras essentiels poly-insaturés. Elle contient également des minéraux (magnésium, calcium, potassium, sodium, phosphore, fer, soufre…), des vitamines (E, A, B1, B2, B3 (PP), B5, B6, C et D). C’est un puissant antioxydant, qui freine la formation des radicaux libres. Elle prévient l’athérosclérose. Elle agit aussi favorablement sur la peau pour la conservation de sa souplesse, en prévention de son vieillissement.

5.    Huile de noix

Riche en oméga-3 et en acides gras poly-insaturés, elle les met à profit pour prévenir les maladies cardiovasculaires, en contribuant à réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

6.    Huile de tournesol

La plus riche en vitamine E, l’huile de tournesol est aussi un gros fournisseur d’oméga 6, qui sont des acides gras essentiels indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, qu’il ne peut pas synthétiser. Elle stimule le métabolisme.

A bientôt,

L’équipe du Chi et Moi.

Illustration : Pixabay

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s